Communiqués de la FCPE 34

La FCPE 34 demande un moratoire sur la réforme des lycées et dénonce les actions en cours pénalisant les élèves de lycées

Cette réforme n’est pas satisfaisante, en particulier le bénéfice de sa mise en place ne parait ni évident, ni suffisant. Trop d’aspects pratiques de sa mise en œuvre sont inconnus et peuvent potentiellement mener à des régressions significatives. C’est la raison pour laquelle nous demandons un report de sa mise en place, un moratoire jusqu’à ce que ces points puissent être connus ou améliorés. Si la réforme est néanmoins mise en place, nous exercerons notre vigilance et demanderons aux parents de nous informer rapidement de toute dérive.

 

Des enseignants de plusieurs lycées ont décidé de manifester leur opposition à cette réforme par des actions pénalisant les élèves de ces établissements actuellement en terminale mais aussi en première ou en seconde.

 

L’annulation des bacs blancs est une source d’inquiétude, de frustration et de stress pour les élèves et leur famille. Dans certains cas, cette épreuve était la seule qui permettait aux élèves de se mettre dans les conditions réelles de l’examen pendant l’année (durée, sujet, copies, rythme, …).

Le refus de noter, le fait de mettre des notes ou des commentaires fantaisistes aux élèves a entrainé le blocage des bulletins trimestriels et la tenue de conseils de classe amputés de la partie de revue des dossiers des élèves. De plus, cela risque très bientôt de pénaliser les dossiers d’orientation des élèves dans Parcoursup.

 

La FCPE 34 ne peut accepter que les élèves et leur famille deviennent un enjeu et soient arbitrairement pénalisés pour des raisons indépendantes de leur volonté et hors de leur capacité d’action.

 

Il n’est pas envisageable de sacrifier les candidats au BAC de 2019 même pour des enjeux à long terme !

 

En conclusion, pour la FCPE 34, c’est toujours dans la co-éducation et le partenariat que nous trouverons les moyens de faire évoluer le système éducatif au bénéfice des élèves et les moyens d’agir de concert, comme nous l’avons souvent fait dans le passé. La FCPE 34 continuera d’interpeler les représentants des enseignants et du rectorat afin que les élèves puissent envisager sereinement la fin de leur année scolaire et le passage de leurs examens.